« Le joyau » de Amy Ewing

Résumé:

« Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d’être formée dans l’optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l’opulence et le luxe, c’est la descendance…

Achetée par la Duchesse du Lac lors de l’Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l’appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l’étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.

Violet doit accepter ce sinistre quotidien… et tâcher de rester en vie. Mais c’est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au coeur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu’ils redoutaient… »


Voilà déjà un petit moment que je voulais commencer cette saga. Le résumé avait l’air prometteur et j’avais hâte de m’y mettre. Alors ce mois ci, j’ai décidé de lire la saga complète.

Je me suis facilement plongé dans ce premier tome, il m’a un peu rappelé La servante écarlate dans le sens où de riche familles achètent des jeunes femmes afin qu’elles portent leurs enfants. Pourtant, la ressemblance s’arrête là et c’est d’ailleurs mieux comme ça car j’avais envie de découvrir quelques chose de nouveau.

En découvrant le monde dans lequel l’histoire se passe, j’ai été tour à tour séduite et horrifiée. Violet, notre héroïne, vient du cercle le plus pauvre de la Cité Solitaire avant de se retrouver dans le Joyau, le cercle le plus riche, suite à la vente aux enchères au cours de laquelle elle est achetée par l’une des quatres maisons fondatrices de la Cité. En découvrant le Joyau et la beauté du palais du Lac dans lequel vit Violet, j’ai été émerveillée et je n’étais pas préparée à découvrir tout ce qu’elle allait vivre au sein du Joyau. Je m’attendais à ce que le statut de mère porteuse lui apporte respect, honneur, et confort. Pourtant malgré l’importance d’une mère porteuse, ces dernières sont loin d’être bien traitées par les membres de la royauté.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Violet. J’ai aimé découvrir son histoire d’amour interdite avec Ash. La voir lutter pour garder un semblant de liberté et continuer à être elle même et non pas le « lot 197 » au travers de petits actes de rébellion.

Ce premier tome est très mystérieux. On découvre un univers où les membres de la royauté jouent un double jeu et sont passés maîtres dans l’art de la manipulation. J’ai été plutôt surprise par la fin. Bien que je me doutais de certaines choses, je n’avais pas vu venir ce final et j’ai vraiment très hâte de me plonger dans la suite de la saga afin de découvrir ce qui va arriver à Violet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s